En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
Accepter
Savoir Maigrir

Actualité Nutrition


Les médicaments pour maigrir ? Faisons le point.

Conseils Dr Jean-Michel Cohen

Posté le 15 janvier 2024 par Dr Jean-Michel Cohen

Ils font le buzz sur les réseaux sociaux et dans les médias : les médicaments pour maigrir. Petit tour d’horizon des premiers médicaments utilisés aux plus récents, en en vous expliquant l'utilisation de certains anti-diabétiques pour maigrir comme l’Ozempic.

Les premiers médicaments pour maigrir

Les premiers médicaments utilisés pour faire perdre du poids aux gens jouaient sur leurs effets coupe-faim. Ces médicaments aux effets stimulants, tels que les amphétamines, agissaient en excitant au point de limiter drastiquement l'appétit. 

Les hormones thyroïdiennes étaient également utilisées pour augmenter la dépense énergétique. Cependant, ces approches présentaient des risques, avec des effets secondaires graves et parfois mortels, rappelez-vous l’histoire du Médiator.

Pourquoi les médicaments anti-diabètiques ?

L'évolution a conduit l’industrie pharmaceutique à considérer des médicaments antidiabètiques, comme des outils potentiels pour la perte de poids. 

Bien que destinés à traiter le diabète, ces médicaments ont cependant des effets secondaires entraînant une perte de poids. En effet, ces médicaments provoquent une réduction du sucre circulant dans le sang, une diminution de l'appétit, une moindre synthèse des graisses et stockage à partir de l'excès de sucre. 

Et la deuxième chose, c'est parce qu'ils réduisent l'appétit des gens, donc ils leur donnent un sentiment de satiété. A ce jour, la Metformine (ou Glucophage) est autorisée, les autres médicaments sont alors prescrits “hors référence”, c'est-à-dire que ces produits ne sont pas faits, ni censés être recommandés pour la perte de poids.

Sous quelles conditions prescrire ces médicaments ?

Si l'on envisage la prescription de médicaments antidiabètiques pour la perte de poids, des critères stricts doivent être respectés. Généralement réservés aux personnes de moins de 65 ans présentant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 35, ces médicaments ne sont pas la première ligne de traitement. 

De plus, leur prescription est conditionnée par l'échec d'une cure diététique initiale avec une perte de poids inférieure à 5% au bout de six mois.

En conclusion, la perte de poids médicamenteuse est un domaine complexe et en évolution. Alors que certains médicaments antdiabétiques suscitent l'intérêt, leur utilisation en dehors des indications approuvées est controversée. 

Il est crucial de considérer ces approches avec prudence et de se tourner vers des alternatives comme la modification du comportement alimentaire, le suivi diététique, ou l'aide de professionnels de la santé comme vous le retrouver sur la Méthode Cohen. 

La vidéo qui suit va tout vous expliquer. Partagez-la à vos ami(e)s pour bien leur montrer qu'il y a des solutions beaucoup plus saines et efficaces à long terme ! Bon visionnage !

Commentaires

  • Membre_a2137069 (Toulon, 83)
    Posté le 22-01-2024 à 05:28

    Je suis totalement contre les médicaments pour maigrir, à une époque on m'a prescrit du mediator, j'étais très sportive il avait un effet dopant et amaigrissant, le résultat bien sûr j'ai maigri, mes performances sportives se sont bien améliorées j'étais au top, sauf que je me suis retrouvée avec une fuite aortique dû à la prise de médicament. Aujourd'hui j'ai 30 kg de plus, car je suis borderline Bipolaire et que j'ai des medocs qui me font grossir, plus des crises de boulimie que j'ai réussi à stopper avec l'hypnose humaniste, après 2 cancers j'ai voulu maigrir j'ai essayé plusieurs régimes et chacun voulait me vendre des produits exorbitants, je me tourne vers la méthode Cohen car je trouve ce procédé logique et saint il suffit de se réconcilier avec la nourriture et reprendre des habitudes alimentaires normales, sans medocs. Réapprendre à manger et à composer des repas, ça demande un peu d'organisation au début quand on perdu l'habitude comme moi, mais ensuite ça devient un réflexe. Autrefois il y avait moins d'obésité car les gens se déplaçaient à pieds, travailler en usine, aux champs, maintenant nous avons de la nourriture à profusion et un tas de moyens de transport à notre disposition, même les trottinettes sont électriques. Il y a aussi les ascenseurs, déjà commencer à monter et descendre les escaliers c'est un progrès. Marcher pour prendre le bus un arrêt plus loin que son domicile et descendre un arrêt avant c'est aussi un progrès. Je pense qu'il y a plein d'astuces comme cela, comme garer sa voiture assez éloignée de son point de rdv etc...
  • p11045677_Christine (Champs sur Marne, 77)
    Posté le 17-01-2024 à 08:59

    Je ne suis pas favorable aux médicaments pour maigrir ( je ne suis pas diabétique ) j’en prends pour contrôler ma bipolarité et j’en ai ma dose ! Pour autant, je crois manger varié et équilibré ( si j’exclus le chocolat) mon problème serait davantage une question de quantité, mais aussi souvent ( j’ai une alimentation fragmentée) Je suis suivie par Adeline, charmante jeune femme avec qui j’ai plaisir à communiquer ! Mon problème me paraît si vaste car je ne sais pas OÙ commence la satiété, bien sûr réduire les portions fait parti d’un possibilité, ce que je fait, mais 2h après j’ai faim et ce n’est pas l’inactivité, ni l’ennui. Jusqu’à lors je le mettrai sur le compte de la bipolarité mais il FAUT pourtant que je maigrisse, cela occasionne trop de problèmes annexes . Cette on se fait à ton ( les machines pour respirer…. J’en passe ) Faudrait-il que je prenne un médicament supplémentaire pour maigrir ? Je pose la question aux personnes compétentes pour me répondre et vous remercie de m’avoir donné la parole
1 - 2 de 2

Commencez maintenant votre analyse minceur GRATUITE


Êtes-vous une femme ou un homme ?

(Les solutions minceur sont adaptées)




Je commence mon bilan

Un dernier mot sur la méthode

La méthode Cohen est un accompagnement minceur permettant une perte de poids sans se faire violence, avec les aliments que vous aimez. Pour perdre ses kilos et réussir son régime, pas besoin de s’affamer. Pour Jean-Michel Cohen, le plaisir est la clé du succès minceur et vous le verrez dans vos plans de repas. Le programme minceur mis en place par le Dr Jean-Michel Cohen, va vous apprendre la nutrition et vous aidera à devenir autonome pour conserver votre poids idéal.

Dr Jean-Michel Cohen
Votre IMC est-il trop élevé ? Comparez vos résultats à ceux de votre région
×