En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
  • Accueil
  • Jean-Michel Cohen
  • Méthode de coaching

Blog de Jean-Michel Cohen


Le blog Jean-Michel Cohen est un espace d’information privilégié dédié exclusivement aux participant(e)s du programme Savoir Maigrir sur Internet. Le blog Jean-Michel Cohen est mis à jour par Jean-Michel Cohen lui-même. Il profite de ce support pour vous informer au quotidien de toutes ses interventions média et des nouvelles recherches en nutrition. Ne manquez plus aucun scoop grâce au blog Jean-Michel Cohen. Le blog Jean-Michel Cohen est une rubrique incontournable du programme de perte de poids.

Jean-Michel Cohen, qui apparaît régulièrement sur le petit écran et sur les ondes radio, est bien connu pour parler vrai et ne pas mâcher ses mots. Il vous livre ici des conseils nutritionnels et vous aide à décoder l’information alimentaire. Il fait notamment le jour sur les étiquettes des produits de la grande distribution et les dangers que peuvent représenter la consommation de certains aliments sur le long terme.


On fait un peu de muscu ?

Posté le 28-septembre-2020

Suite à ma rencontre avec la star et quintuple champion du monde d’haltérophilie : Frédéric Mompo, je vous partage aujourd’hui ses 3 exercices pour développer vos pectoraux ! Vous allez voir que l’on sort un peu des discours que nous avons l’habitude de tenir pour vous, Membres du programme Savoir Maigrir. Mais comme ça, vous comprendrez mieux comment l’alimentation s’équilibre selon votre activité physique. Et détrompez-vous, cette vidéo ne s’adresse pas qu’aux hommes !

Il s’agira de réaliser des séances de 45 minutes à 1H en travaillant 2 groupes musculaires par séances. Pour rappel, l’alimentation reste indissociable de la musculation et son développement, elle sera un peu différente suivant la séquence: en prise de masse ou en sèche. 

Il est conseillé en prise de masse de consommer 40 kcal par kilo de poids corporel soit pour un homme de 80 kilos, 3200 kcal environ, dont 2.2 g de protéines par kilos de poids corporel maximum, 1.5 g de lipides et de compléter enfin avec les hydrates de carbone ou glucides. En sèche : vous ajusterez les glucides en les diminuant de 15 à 20 % environ.

Pour rappel, les poudres vous aident à atteindre les quantités de protéines recommandées pour une prise de masse, cependant vous veillez à ne pas dépasser 2 prises par jour soit 60 g environ.

Afin de consommer des protéines de qualités, les produits les plus simples, sans avoir recours aux poudres vous permettent aussi de couvrir ces besoins, voyons lesquels sont les plus riches :

Parmis les viandes, on retrouve le boeuf, le veau, la rouelle de jambon et escalope, la viande des grisons, l’agneau, le lapin, le faisan, les blancs de volailles,  avec des apports de 32 à 38 % environ.

Calamars, thon et espadon sont eux en tête parmis les poissons et crustacés avec plus de 30% de leur composition sous forme de protéines.

Notez cependant que le blanc d’oeuf plébiscité par les sportifs n’en apportent “que” 10.8 % et que finalement de nombreuses études s’accordent sur le fait que les oeufs entiers et non seulement les blancs sont plus efficaces pour prendre de la masse musculaire !

Dans l’univers végétal, les graines de soja, luzerne, lupin et de courges ne sont pas en reste et compte 35% de protéines. Veillez également à introduire les légumineuses (lentilles, pois cassés) riches en protéines et que je vous conseille de coupler avec un produit céréalier pour une protéines de meilleure qualité.

Ne vous focalisez pas que sur les compléments alimentaires, privilégiez au maximum de vrais aliments, pour une belle progression en bonne forme et santé.

Voici la seconde vidéo que nous avons tournée avec Frédéric Mompo. On fait un peu de développé couché ?.

Lire les commentaires (2)


Ketchup, Mayo, vinaigrettes allégées : que dire des sauces industrielles ?

Posté le 21-septembre-2020

Les sauces égayent nos assiettes ! Il existe une grande variété et savoir les choisir est important pour toute  la famille !

Mon shopping du jour :

- L’incontournable ketchup : 

Il s'agit d'une purée de tomate assaisonnée et sucrée qui a, de ce fait, mauvaise réputation. Est-ce justifié ? Cela dépend de la marque que vous achetez :

* Oui parce que 21 g de sucre/100 g n'est pas négligeable et qu'il faut être vigilant surtout avec les enfants qui l'adorent, de ne pas en ajouter partout et tout le temps.

* Et non parce que cette base de purée de tomate apporte du lycopène, un antioxydant puissant et que la valeur calorique d'une cuillère à soupe reste modeste.

Certes on préfère une purée de tomates, mais de temps en temps 1 cuillerée à soupe d'un ketchup contenant le moins d’additifs possible et sans sirop de glucose-fructose, c'est raisonnable !

- La sauce barbecue : 

24 g de sucre pour 100 g. Elles sont moins riches en tomate, contiennent plus d’additifs et sont légèrement plus caloriques que le ketchup. Pas idéal !

- Les vinaigrettes toutes prêtes : 

Une vinaigrette maison c'est facile à faire et économique ! Les produits prêts à l’emploi ne présentent aucun intérêt nutritionnel particulier si ce n'est un petit allègement au prix de beaucoup d'additifs. La sauce Maille à base d'huile de tournesol est de qualité correcte et la réduction calorique est d’environ 20%. Pour la sauce Pujet, la réduction calorique est encore plus importante car l'eau est le premier ingrédient. En somme, les additifs sont présents, on nous vend une bonne partie d'eau et le rapport qualité /prix reste en faveur d’une recette maison.

- La sauce sans huile Jardin d'Orante : 

Une recette de qualité satisfaisante et seulement 15 kcal/30 ml. Une réduction qui vaut vraiment la peine.

- Le sauce caesar Amora : 

A la base, la sauce caesar est une mayonnaise aux anchois, ici, nous sommes loin de la recette originale ! Mais 70 kcal/portion reste honnête pour varier les saveurs de temps en temps.

- La mayonnaise allégée : 

La mayonnaise à base d’huile émulsionnée dans un mélange de jaune d’œuf et de vinaigre ou jus de citron et parfois de moutarde. 700 kcal/100 g, bien sûr, c'est une bombe ! Avec une mayonnaise allégée, on arrive à réduire comme ici à 286 kcal/100 g, mais grâce à beaucoup d'additifs ! J'ai tendance à préférer une vraie mayonnaise à raisons d'1 cuillerée à soupe que l'on réserve pour les jours de fête.

 

Pensez surtout pour toutes ces sauces, qu'elles doivent venir condimenter raisonnablement le plat, et non l'inverse. On dose la quantité, on n'oublie pas les herbes épices et aromates et on les conserve bien au réfrigérateur après ouverture.

Voici ces 5 produits décryptés en vidéo, avec une petite blague sur le Ketchup :.

Lire les commentaire (0)


5 nouveaux produits que je décrypte pour vous !

Posté le 14-septembre-2020

J'apprécie toujours autant faire un tour en supermarché et vous présenter des produits soit parce qu'ils sont nouveaux, soit parce qu'ils sont remarquables, soit parce qu'ils m'ont attiré et pour m'amuser tout simplement !

Mon panier du jour :
- Le Ktipiti : c'est une sauce apéritive sur le même principe que le tzatziki mais aux poivrons cette fois-ci. Pour les ingrédients : Poivrons, feta, yaourt, fromage frais, huile, herbes et épices. Une jolie recette ! Côté nutrition : 151 kcal pour 100 g et 11% de MG, c'est tout à fait raisonnable pour une sauce. Un bon choix en comptant 30g à la place de 5 g de MG OU 1 laitage 0% de MG.
- Le skyr : tout le monde parle de ce yaourt enrichi en protéines. Il a la texture plus onctueuse, il s'avère plus rassasiant. N'oublions pas qu'il est un petit peu plus concentré en calories qu'un yaourt nature. Avec 57 kcal/100 g et 10% de protéines, on surveillera la portion : 70 g = 1 laitage 0% MG. Attention aux versions aux fruits qui sont sucrées !
- Le pesto rouge : un produit pas si nouveau mais il revient à la mode ! Contrairement au pesto classique, il se compose de 45% de coulis de tomate, puis bien-sûr d'huile d'olive, de basilic, de parmesan... Avec 375 kcal/100 g, on compte 15 g pour remplacer 10 g de matières grasses. Mais je souligne surtout la richesse en antioxydants de la préparation grâce au lycopène des tomates associé idéalement à l'huile d'olive.
- Le plat végétarien Hari&Co : le rayon des produits végétarien est vaste et entre nuggets et autres saucisses, la qualité n’est pas toujours là ! Avec ces boulettes qui associent céréales et légumineuses, la qualité protéique est assurée et la composition est propre ! Avec 264 kcal/100 g et 10% de lipides, elles sont un peu grasses, mais en comptant 90 g pour remplacer 1 portion de viande + 10 g de matières grasses, c'est correct !
- Les Minis marshmallows : je vous entends d'ici ! Bien-sûr c'est un produit plaisir et une composition qui ressemble à la plupart des bonbons. Mais la mini portion donne une impression de volume qui n'est pas inintéressante pour s'accorder un plaisir. Il faut assurément doser !
- Petit bonus, la maïzena : absolument pas nouveau, mais j'avais envie de rappeler que 10 g de cette fécule est l'équivalent de 15 g de pain seulement et permet d'ajouter de la consistance dans un gratin, de l'onctuosité dans un potage, d’épaissir un bouillon et en clair de s'amuser en cuisine !

A bientôt pour de nouveau produits selon vos demandes et mes envies;-) ! Et comme toujours, voici la vidéo qui vous donne encore plus de détails !.

Lire les commentaire (0)


Encore une belle rencontre Savoir Maigrir

Posté le 8-septembre-2020

Bonjour,

Le week end dernier j'ai eu le plaisir de participer à une rencontre Savoir Maigrir avec pas moins de 50 personnes... Un vrai moment de bonheur ! Et tout cela grâce à notre chère Cathychou, membre du programme qui est très active sur le groupe Facebook Savoir Maigrir et qui a déjà perdu plus de 20 kilos !

La rencontre s'est déroulée dans un cadre très sympa au bord d'un lac dans le restaurant nommé ETANG FLEURI situé dans le commune Vert-Le-Petit. Cathychou avait tout prévu pour que l'on se sente bien et surtout pour que l'ambiance soit au rendez-vous.

J'ai eu le plaisir de me rendre sur place avec Lucie et Delphine, diététiciennes du programme Savoir Maigrir, ainsi que Stéphane notre caméraman. De ce fait, une vidéo sera bientôt disponible pour partager avec vous ce moment extraordinaire !

Voici pour mon plus grand plaisir, et le vôtre je l'espère, quelques images de ce beau moment de convivialité car Savoir Maigrir ce n'est pas qu'un programme de coaching, c'est aussi une grande famille :

 

 

Bravo à tous les participants :
TONIANANA44, SUZY_MARINE, BEATE, BIJOUB, MIMIE, CATHYCHOU10, CORINNE, CLAIRE,DAMEDOUDE, DELPHINE, TETTYTO, DOROTHEE94, MARIA18/10, ELSA, VELINE22, PIJEAT, JAYJAY, JEAN PIERRE L, MARADESBOIS, MADY, SAO44, MAMICORSICA, CHOUPINETTE91, MISSETPHY PHOENIX, JAUNIN, NICOLE2019, SANDRINE, STEPH50, TURIDA4, COQUELICOT, VIVIE224, NAJOURA... ainsi que ceux que j'ai pu oublier (désolé si c'est le cas).

Si vous aussi vous organisez une rencontre de ce type, n'hésitez pas à contacter Adrien, le responsable de la communauté, pour que l'on puisse participer !

Lire les commentaires (8)


Le marketing des régimes

Posté le 7-septembre-2020

Vous souhaitez perdre du poids et pour beaucoup n'en êtes pas à votre premier « régime » ! J'ai décidé de revenir aujourd'hui sur ce terme barbare de « régime ». Il s'agit par définition d'un ensemble de prescriptions concernant les aliments et destinées à maintenir ou à rétablir la santé.

Quel est tout d'abord le principe de base d'un régime amincissant ?
Il s'agit de travailler sur le rapport consommation d'énergie/dépense d'énergie, autrement nommée Balance énergétique. En effet, au-delà des besoins qualitatifs, chaque organisme possède des besoins énergétiques qui lui sont propres liés à son sexe, son âge, son poids, sa taille et son niveau d’activité physique. Un équilibre de cette balance énergétique entre les entrées (apports alimentaires) et les sorties (consommation d’énergie) assure un poids stable.

Lorsque l’on vient déséquilibrer la balance énergétique, on va impacter le poids :
- si l’on consomme plus d’énergie que ce que l’on dépense, on va mettre en réserve le surplus, et prendre du poids
- si l’on consomme moins d’énergie que ce que l’on dépense, on va puiser dans ses réserves pour combler ses besoins, et perdre du poids.

Comment l'organisme utilise-t-il les différents nutriments ?
Les aliments consommés dans la journée ne sont pas tous utilisés en instantané ! L'organisme a en effet une tendance protectrice, à créer des réserves naturelles. Ainsi, nous tendons en général vers: 48 h de réserves pour les glucides, jusqu'à 4 semaines pour les lipides et 1 à 2 semaines pour les protéines.

Mais lorsque la consommation devient excessive, les excès de glucides non utilisés sont stockés sous forme de lipides, les excès de lipides sont soit utilisés pour la fabrication de glucides s'ils sont manquants soit mis en réserve, et les protéines en excès sont éliminées, mais à l'inverse non-substituables (on ne peut pas en fabriquer à partir d'autres nutriments).

Les régimes star proposés jouent souvent sur sur une modifications des apports en ces différents nutriments dans le but d'aller puiser dans certaines réserves. Mais certains en oublient trop la santé !

Les "recettes" du succès des régimes-star 
1/ Le mystère et la nouveauté : c'est tout nouveau tout beau, ça donne forcément envie de tester ce nouveau régime à la mode ou ce nouvel ingrédient mystère dont tout le monde parle !
2/ la promesse : on vous promet une perte de poids par semaine très attrayante, on vous vend que vous n'aurez rien à faire. Comment résister !
3/ le conditionnement : un petit coup de martèlement publicitaire fonctionne naturellement pour les voitures, les parfums... mais également matière de santé. Une bonne pub, un bon slogan font vendre au-delà de la qualité du produit vendu.
4/ une star : parce que les stars bénéficient d'une image « de rêve » à laquelle on a envie de ressembler. Alors si on peut faire quelque chose comme eux... cela nous rapproche de cette image.

Mais bien-sûr, il y a régime et régime, et je suis sincèrement convaincu que régime doit rimer avec plaisir et santé !

Faire manger les plats sans saveur en barquette plastique, prôner des jeûnes prolongés pseudo-régénérateurs, compter des points et négliger la qualité ou encore déséquilibrer totalement l'équilibre nutritionnel au risque de fatiguer ses organes, n'est pas à mon sens une façon intelligente d'améliorer la santé de la population !

Et pour savoir ce que je pense des régimes tels que Comme J’aime, Weight Watchers ou encore la Chrono-Nutrition, regardez cette vidéo !

Lire les commentaire (0)


Les nouveautés de la rentrée sur Savoir Maigrir !

Posté le 2-septembre-2020

C'est la rentrée ! Et pendant les vacances, nous ne vous avons pas oubliés !

Pour améliorer votre expérience au sein du programme Savoir Maigrir, nous avons des nouveautés pour vous.


La nouvelle page d'accueil

La première, c'est la nouvelle page d'accueil. Elle s'affiche pour tout le monde.

Si vous êtes Membres de Savoir Maigrir depuis longtemps et que vous préférez l'ancienne page. Il est facile de la retrouver : passez votre souris sur votre photo de profil et cliquez sur "Ancienne version".

Accédez à la page d'accueil en cliquant ici.
 

Une vrai visibilité sur les "Consultations de groupe".

Vous le savez, l'accompagnement est au coeur du programme. Ces 4 vignettes vous annoncent lorsqu'une consultation est Live et les Consultations à venir. Ne ratez plus votre rendez-vous diététique quotidien !

      

 

 

 



 

 

 

Suivez toutes les dernières vidéos !

Dès qu'une nouvelle vidéo est publiée sur le site, elle s'affiche dans cet encart. Là encore, vous ne louperez plus rien de l'actualité du programme.

 

Un petit coup de plus ?

Les "Services plus" sont là pour celles et ceux qui ont besoin de plus d'accompagnement. 

Les Téléconsultations (votre diététicienne au téléphone)

La Box Minceur Cohen (pour éliminer les désagréments possibles du régime)

Les Masterclass 1 & 2
Eh oui ! la Masterclass 2 est enfin arrivée pour cette rentrée 2020. De quoi faire une rentrée studieuse en nutrition !
Pour vous inscrire : cliquez ici.

 

Vous voyez, nous travaillons d'arrache pied et nous vous offrons des nouveautés et du contenu de qualité pour vous suivre, vous soutenir et vous encourager jour après jour !

 

Bonne rentrée à toutes et à tous !

Lire les commentaires (2)


Ma rencontre avec Fred Mompo

Posté le 31-aout-2020

Je vous livre ce jour un blog sur le thème du sport qui est l’aboutissement de ma rencontre avec la star et quintuple champion du monde d’haltérophilie : Frédéric Mompo.

Faire du sport est un soutien important pour redessiner la silhouette, mais encore faut-il adapter l'activité à ses propres besoins et à son objectif. Pour les sportifs de haut niveau, comme Frédéric, l’alimentation est au cœur des performances. En période d'entretien, avec 1 heure d’entraînement quotidien, il absorbe afin de conserver sa masse musculaire environ 3300 kcal/jour répartis en 5 à 7 repas.

- les protéines sont au cœur des préoccupations de ces sportifs. Frédéric consomme environ 2 g de protéines par kilo de poids corporel et par jour. Il est important de ne pas aller au-delà de 2.2 g par kilo de poids corporel et par jour. Au-delà, on se fatigue et on use ses reins en éliminant une partie du surplus protéique. 

Pour atteindre ses doses de protéines, des poudres protéinées sont ajoutées. Pour une poudre de qualité, assurez-vous que le rapport acides aminés essentiels/acides aminés totaux est de 2.6 à 2.8. Ces poudres sont intéressantes uniquement dans ce cadre précis de musculation et il faut éviter les excès ! Attention aux autres ajouts de stéroïdes... dont il est parfois question dans les salles de sport. En plus d'être addictifs, la prise sur la durée est déconseillée pour la santé.

- les lipides sont un complément énergétique indissociable des protéines. Frédéric consomme environ 1/1.5 g par kilo de poids corporel et par jour soit plus de 1000 kcal.

- les glucides arrivent en complément pour les 1000 kcal restantes. Plus il consomme de glucides, plus il prendra de masse.

- L’hydratation est également importante avec environ 1 litre d'eau par séance et une eau minéralisée et bicarbonatée en récupération ! En période de sèche, avant une compétition : Les glucides sont fortement réduits 10/20% maximum de la ration énergétique. Les végétaux sont utilisés en complément pour un apport en vitamines, minéraux, pour le plaisir gustatif et la couleur dans l'assiette ! Les fruits qui sont source de glucides simples sont limités.

En conclusion, la nutrition reste un support important pour ces sportifs de haut niveau qui ne misent pas tout sur le sport !

Faire du sport est intéressant pour le tonus musculaire et dessiner la silhouette, à condition de bien le faire. Il est inutile d'être excessif sur la durée de la séance.

Savoir doser, faire les bons gestes et être régulier sont les conseils à retenir de ce champion !

Lire les commentaire (0)


Les jus végétaux

Posté le 27-aout-2020

Je vous parle aujourd'hui de jus végétaux ou boissons végétales.
Il s'agit d'une gamme très variée de boissons, à tort appelées « lait végétaux » qui ressemblent par leur aspect au lait et visent à le remplacer !
Que ce soit sous l’impulsions d'un mouvement sensible au bien-être animalier, lié à la polémique sur le lait de vache ou en raison d'une intolérance ou allergie avérée, beaucoup souhaitent limiter voire supprimer le lait de vache et se dirigent vers ces boissons végétales dont la gamme ne cesse de s'étendre !
La plupart de ces produits sont bio, et je vous conseille ce choix afin d'éviter un excès de substances phytosanitaires.

Je vous propose un petit tour de ce rayon :
- Pour une boisson avoine, composée d'eau, de 11% d'avoine,d'huile de tournesol et de sel, on atteint 43 kcal/100 ml, peu de matières grasses et 7.2 de glucides naturellement le produit de base étant une céréale.
- Pour une boisson amande, composée d'eau, de sucre, de 2,3% d'amandes, on atteint 24 kcal/100 ml.
Toutefois, malgré un enrichissement en calcium assez positif, la liste des ingrédient est complexe et les additifs nombreux, ce qui en fait une préparation industrielle.
- Pour une boisson riz, on atteint ici 56 kcal/100 ml soit plus du double de la boissons précédente.
- Pour une boisson soja, on atteint 33 kcal/100 ml et la composition est remarquablement simple !
Il s'agit d'une des premières boissons végétales proposées sur le marché et elle reste le meilleur substitut du lait en raison notamment d'une bonne teneur en protéines, qui font défaut aux autres produits.
Toutefois, cette boisson ne peut contenir suffisamment de calcium sauf en cas d'enrichissement.
Mais la nature des acides gras, polyinsaturés, est meilleure, donc plus bénéfique sur le plan cardio-vasculaire.
N'oublions pas que si les produits à base de soja contiennent des isoflavones protectrices pour la santé, ils contiennent également des phyto-oestrogènes à limiter principalement en cas d'antécédents de cancer hormono-dépendants.
-  Enfin, le lait de coco est à part !
Si sa valeur calorique est très faible avec 19kcal/100 ml et variable selon sa dilution à l’eau, on est très très éloigné d'un lait.

Pour conclure, si vous n'envisagez pas de remplacer totalement le lait par un de ces produits, vous pouvez les consommer. Mais aucune de ces boissons, si ce n'est le lait de soja, n'est comparable au lait de vache dans sa composition nutritionnelle.
Pensez à bien doser les quantités consommées, avec une moyenne de 50 kcal par verre, il ne faut pas en boire sans compter !
Et regardez bien les étiquettes en préférant une recette qui évite l'ajout de sucre, limite les additifs et ne dépasse pas 50 kcal/verre. Certains vont bien au-delà !

Et je tiens à rappeler l’intérêt santé du lait caillé, le kéfir ou le lait ribot, auquel on attribue des propriétés digestives intéressantes et qui permet également de varier le goût.

A bientôt ! 

 

Lire les commentaire (0)


Crèmes fraîches, beurres et margarines : faire le bon choix.

Posté le 17-aout-2020

Les matières grasses sont importantes pour votre santé et contrairement aux différents messages véhiculés, les supprimer totalement serait une erreur. Le plus important est de savoir les sélectionner. 

Beurre, margarine ou crème n’ont pas les mêmes apports caloriques mais surtout pas la même composition nutritionnelle.

Le beurre et à la crème
Ce sont des matières grasses animales, d’origine laitière, qui apportent respectivement 82 et 30% de matières grasses. Les acides gras saturés et monoinsaturés prédominent dans ces produits et il faut également relever un apport en cholestérol important.

Les versions allégées présentent un gain calorique si l’on prend soin de ne pas augmenter les quantités… mais les saveurs restent incomparables. Et n’oublions pas que pour garder une texture proche du beurre, ces produits compensent la diminution des matières grasses par des additifs nombreux et notamment des ajouts d’amidons et autres formes de sucres.

On voit également apparaître des versions de beurre aux céréales, au chocolat qui ont tendance à perdre le consommateur et ne présentent aucun intérêt particulier.

Pour les crèmes, seules les versions entières épaisses conservent une recette basique. Dans les versions fluides fraîches ou UHT, qu’elles soient liquides ou semi-liquides et allégées ou non, les ajouts d’amidons et autres épaississants sont quasi-systématiques.


La margarine
La margarine contient 80 % de matières grasses. Son principe de fabrication repose sur l’émulsion d’eau dans de l’huile. La phase lipidique est constituée de matières grasses végétales en l’état ou hydrogénées le plus souvent afin d’assurer une stabilité. La phase aqueuse est constituée d’eau et/ou de lait.

Des additifs et auxiliaires technologiques vont également être ajoutés. Il s’agit : d’émulsifiants, de colorants, de vitamines, d’arômes, de conservateurs, de régulateurs de pH et éventuellement de sel.

Dans beaucoup de margarines, des huiles végétales hydrogénées sont utilisées pour assurer la stabilité. On sait désormais que ce processus d'hydrogénation contribue à la formation d’acides gras trans, avec des effets néfastes sur la système cardio-vasculaire.

En réaction, de plus en plus de produits sont désormais produits sans hydrogénation, et il est alors spécifié “non-hydrogénées” dans la liste des ingrédients. Elles sont alors souvent constituées de matières grasses issues d'huile de palme (qu’il faut vraiment éviter vous le savez) permettant la solidification de la margarine sans hydrogénation. 

Les margarines enrichies en stérols végétaux ont prouvé des effets bénéfiques sur le taux de cholestérol sanguin. Pensez à rester objectif sur la qualité et l’état des huiles utilisées dans leur fabrication et n’oubliez pas qu’elles ne sont pas destinées à l’usage des enfants, adolescents, femmes enceintes ou encore toute personne ne présentant pas d’excès de cholestérol.
 

En conclusion, le beurre ou la crème en version classique sont parfaits, nul besoin d’opter pour un produit allégé, un dosage quantitatif suffit !  

La crème est à mettre en parallèle avec la consommation de beurre. Pensez à varier selon votre taux de cholestérol avec des substituts végétaux.

Les margarines sont un substitut du beurre intéressant notamment si vous devez surveillez vos apports en cholestérol. La liste des ingrédients reste à surveiller de près en évitant en priorité les graisses hydrogénées et également l’huile de palme. 

Privilégiez un rapport Oméga-6/3 inférieur ou égal à 5. Certaines margarines excluent l’utilisation de produit d'origine laitière, ceci représente une belle évolution pour les personnes allergiques aux protéines de lait de vache ou intolérantes au lactose.

Pour aller un peu plus loin et voir différents produits de cette gamme, regardez cette vidéo !. A bientôt !

Lire les commentaire (1)


Les Meilleures Pizzas ! Domino's Pizza, Pizza du Camion ou Pizza Sodebo ?

Posté le 10-aout-2020

Comme vous le savez, je suis friand des histoires liées à l'alimentation. C’est à la fin du XIXe siècle qu'est apparue la pizza telle qu'on la connaît ; la Reine Marguerite de Savoie avait demandé au chef napolitain Raphael Esposito de préparer des mets spéciaux et innovants pour une fête qu'elle organisait. Le cuisinier conçut une pizza aux couleurs de l'Italie nommée “Margherita”. Au fil des années la pizza est devenue l’un des plats les plus populaires au monde et dont les français raffolent !

Aliment plaisir par excellence, il est tout de même préférable de choisir un produit de qualité !

Comment les choisir au supermarché ?
1- Surveillez la liste des ingrédients 

Les ingrédients y sont classés par ordre décroissant (le plus important en quantité en tête de liste…jusqu’au moins important en dernier). Les listes d'ingrédients les plus courtes sont souvent les meilleures en se rapprochant davantage de la recette maison et en évitant les nombreux additifs.

2- Surveillez la qualité des ingrédients individuellement
- Évitez les matières grasses hydrogénées ou partiellement hydrogénées, l'huile de palme ou l'intitulé matières grasses végétales sans autre précision qui cache souvent de l’huile de palme.  
- Évitez le sirop de glucose-fructose, une petite quantité de sucre reste préférable.
- Pour les sources de protéines, préférez les morceaux nobles (jambon cuit supérieur, filet pour le poisson...), on limite tant que possible les viandes traitées en salaison.
- Privilégiez un fromage plutôt qu'une préparation fromagère, les apports en protéines et calcium ne seront pas les mêmes et la qualité gustative non plus !
- Plus le sel arrive loin dans la liste des ingrédients, mieux c’est ! On privilégie du sel, plutôt qu’un sel nitrité.

3- Analysez le pavé nutritionnel
- On surveille le rapport protéines sur lipides, qui permet d'évaluer la qualité nutritionnelle du plat. Lorsque ce rapport est égal ou supérieur à 1, l'équilibre entre lipides et protéines est de bonne qualité. 
- La quantité de sel, si elle est indiquée, est à prendre en considération. Les industriels ont parfois tendance à abuser de cet exhausteur de goût, agréable, naturel et peu coûteux alors qu'il est souhaitable de limiter sa consommation. Une quantité de 300 à 400 mg de sodium soit 0,75 à 1 g de sel (chlorure de sodium) pour 100 g semble une valeur honnête à ne pas dépasser.

Au restaurant ou en livraison ?
Cela paraît simple mais une pizza sera toujours meilleure dans une vraie pizzeria, avec une pâte à pain fraîche, de vrais fromages...on ne s’invente pas pizzaiolo ! Si vous surveillez votre ligne, limitez les pizzas à pâte épaisse, avec beaucoup d'ingrédients et pizzas 3 fromages. Préférez  la reine, napolitaine, margherita, 4 saisons, et écartez la bouteille d'huile pimentée (vous évitez un apport en lipides supplémentaire sur votre pizza).


Conseils de consommation
Veillez à limiter la fréquence de consommation, 1 petite pizza par semaine peut faire partie d’une alimentation équilibrée. En veillant à équilibrer la journée autour de ce plat : en complétant les apports en légumes, en protéines de bonne qualité et en adaptant la consommation de féculents ou pain. ½ pizza (200-250 g) avec une belle salade de crudité et un fruit est suffisant pour vous rassasiez !

Pour en savoir plus sur les pizzas, visionnez ma vidéo de la semaine :.

Lire les commentaire (1)



Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Pour vous tenir informé, ajoutez la page Savoir Maigrir à vos cercles sur Google+

Besoin d’aide ?