En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
  • Accueil
  • Jean-Michel Cohen
  • Méthode de coaching

Blog de Jean-Michel Cohen


Le blog Jean-Michel Cohen est un espace d’information privilégié dédié exclusivement aux participant(e)s du programme Savoir Maigrir sur Internet. Le blog Jean-Michel Cohen est mis à jour par Jean-Michel Cohen lui-même. Il profite de ce support pour vous informer au quotidien de toutes ses interventions média et des nouvelles recherches en nutrition. Ne manquez plus aucun scoop grâce au blog Jean-Michel Cohen. Le blog Jean-Michel Cohen est une rubrique incontournable du programme de perte de poids.

Jean-Michel Cohen, qui apparaît régulièrement sur le petit écran et sur les ondes radio, est bien connu pour parler vrai et ne pas mâcher ses mots. Il vous livre ici des conseils nutritionnels et vous aide à décoder l’information alimentaire. Il fait notamment le jour sur les étiquettes des produits de la grande distribution et les dangers que peuvent représenter la consommation de certains aliments sur le long terme.


Dans le frigo de... Ariane Brodier (article du magazine Closer)

Posté le 16-juillet-2019

Pour les people comme pour nous, il n’est pas toujours facile de remplir son frigo avec des produits sains. Le Dr Jean-Michel Cohen est donc allé ouvrir la porte du réfrigérateur des stars. Cette semaine, l’actrice et humoriste Ariane Brodier est la première invitée du plus célèbre des nutritonnistes français.

LE BEURRE
« Complètement tabou d’habitude, il est très important pour les femmes qui allaitent : elles ont besoin de calories (entre 2200 et 2600 par jour) pour pouvoir produire le lait à fournir à leur enfant. Ces calories sont faciles à trouver dans les matières grasses. Le beurre présente un autre intérêt : il contient de la vitamine D et un peu de vitamine A. »

LES PURÉES DE LÉGUMES MAISON
« C’est une excellente idée : il est très important d’alimenter les enfants avec des produits “propres”. Si les adultes peuvent supporter d’ingérer des aliments contenant des résidus de pesticides, les enfants et les femmes allaitantes doivent impérativement manger le plus “bio” possible. Proposer à ses enfants des légumes du jardin, cultivés sans pesticides, est donc vivement recommandé. »

LE FENOUIL
« Ariane en mange, car on lui a dit que cette herbe favorisait la production de lait. Le fenouil est diurétique et aide donc à éliminer les liquides du corps. »

L’ABRICOT
« L’abricot est intéressant, car il apporte, comme tous les caroténoïdes (produits qui ont une couleur orangée ou rose), de
la vitamine A, la vitamine de la peau et de la vision crépusculaire. Pour avoir une belle peau, il faut s’assurer des apports
suffisants en vitamine A. »

LE PRODUIT INATTENDU : LE CONTOUR DES YEUX
« Ariane a raison de mettre son anticernes (Optim-Eyes, Contour des yeux, Laboratoires Filorga, NDLR) au frigo : conservées au frais, les crèmes anticernes provoquent un effet tensio-actif sur la peau. »

LES PETITS-SUISSES ET LES FRUITS
« Pour le dessert, Ariane propose à son fils un petit-suisse avec des fruits frais ou de la confiture de fruits maison : c’est parfait et intelligent. D’abord parce que les enfants ont eux aussi besoin de calcium. Et puis, parce qu’ajouter un fruit plutôt que du sucre permet de leur apporter des minéraux et des nutriments. »

LE POULET
« La viande de poulet est un produit maigre par excellence, même s’il existe des différences selon les morceaux : le blanc est très maigre et riche en protéines, la cuisse et le haut de cuisse sont plus gras, et l’aile est encore plus grasse et pas chère, raison pour laquelle elle est utilisée par les fast-foods. Je recommande d’opter pour les produits Label Rouge. Sachez aussi que la pintade est moins grasse que le poulet. »

LA MOUTARDE
« C’est un produit relativement gras : 161 kcal/100 g, avec 12 g de matière grasse pour 100 g. Mais ce n’est pas très grave, car on n’en consomme en général que quelques grammes. »

LE BRIE
« Ce fromage est intéressant pour sa teneur en calcium, environ 400 mg pour 100 g de produit. »

LE LAIT MATERNEL
« Le lait maternel offre la plus belle composition de lait pour un enfant. Mais on arrive aujourd’hui à faire des laits industriels maternisés quasiment identiques. Il faut savoir que la succion de l’enfant sur le téton change la composition du lait selon ses besoins. Par exemple, si l’enfant manque de certains acides gras, il va transformer la nature du lait de sa maman. »

LES OEUFS
« Mélange de nombreux minéraux, de magnésium, de fer, de vitamine A, de vitamine D, de vitamine E, des protéines très haute valeur biologique, l’oeuf est un produit rassasiant et complet, absolument remarquable. Les études ont montré que consommer des oeufs n’avait que peu d’influence sur les montées de cholestérol. »

LE DIAGNOSTIC DU DR COHEN : “Ariane a tout bon !”
De nombreux fruits et légumes, des protéines maigres, des matières grasses laitières, dont elle a besoin car elle allaite, le frigo d’Ariane est très équilibré. Il contient des produits bios maison, parfaits pour ses enfants, mais aussi des produits plaisir, comme sa confiture maison. Ariane a tout bon ! »

CE QU’EN PENSE ARIANE : “Manger bio et local est important pour nous”
Je m’intéresse beaucoup à l’alimentation, surtout maintenant que j’allaite ma fille. J’ai la chance d’avoir un potager qui me sert pour préparer les purées de mon fils et les confitures. Nous essayons de manger le plus possible bio et local. J’ai appris beaucoup en dévoilant le contenu de mon frigo à Jean-Michel. Je sais désormais que le persil ne stoppe pas la lactation, ou que les poivrons contiennent plus de vitamine C que les kiwis ! Jean-Michel m’a confirmé que les desserts petits-suisses + fruits étaient parfaits pour mon fils, tout comme les purées maison. C’est un gros boulot, mais je ne me donne pas du mal pour rien ! »

SOURCE : MAGAZINE CLOSER
RÉALISATION : STÉPHANIE PIC

Lire les commentaire (1)


Comment faire le bon choix au restaurant japonais ?

Posté le 8-juillet-2019

Depuis plusieurs années, les restaurants japonais se sont multipliés et font maintenant partie intégrante de nos propositions de repas rapides à emporter. Cette nourriture à base de poissons crus et riz, bénéficie d'une belle image santé ! 

Mais encore une fois, dès qu'un type d'alimentation se vulgarise, certains restaurateurs et même des industriels, transforment et même européanisent les recettes. J'ai donc décidé de vous aider aujourd'hui à faire le tri !

Mes recommandations :
- Le Sushi : produit traditionnel, c'est l'équilibre entre le riz vinaigré et sucré, et le poisson qui fait toute la finesse de la recette. Mais la portion de riz de 30 g environ pèse vite si l'on multiplie le nombre consommé. Une unité compte environ 80 kcal, on évitera de dépasser 8/10 unités.
- Le Maki : plus petit que le sushi, il contient moins de riz et ne dépasse pas 35 kcal/unité. 
- Les bols : ils contiennent une grosse dose de riz, du poisson cru et parfois de l'avocat. En terme d'équilibre et d'apport en acides gras de qualité c'est intéressant, mais les 300 à 400 g de riz ne sont pas négligeables.
- Le riz : la portion proposée dans les menus atteint en général 300 g. Si l'on a consommé en plus des makis ou sushis, on arrive rapidement à un excès.
- La salade de chou et soupe miso : nul besoin de s'en priver !
- La sauce soja ou le wasabi : ils sont tous les deux peu caloriques, vous pouvez les utiliser pour relever vos préparations. La seule limite est lié au fait que ces préparations sont riches en sel.

Privilégiez les préparations simples et évitez les recettes déformées : makis thon mayonnaise, sandwich de sushis frits... toutes ces versions inventées s'éloignent de la tradition et on y perd en qualité ! On évitera les fritures, les brochettes avec fromage, les makis garnis de mayonnaise ou de fromage.

Pour vous aider lors de vos sorties, vous trouverez des conseils détaillés en fonction du type de restaurant choisi dans la rubrique NUTRITION puis BONUS/FICHES PRATIQUES puis "Si j'allais au restaurant ?" de votre espace minceur.

Lire les commentaires (2)


L’ActiBox Minceur Dr Cohen : 4 produits pour faciliter votre perte de poids

Posté le 1-juillet-2019

Cette semaine, c’est OFFICIEL ! L’ActiBox Minceur Dr Cohen est maintenant disponible dans sa version finale ! Et ça, grâce à l’aide de tous les Membres de Savoir Maigrir qui ont participé au Bêtatest. Encore une fois : un grand merci ! 

C’est parti d’une chose simple : vous me confiez au quotidien lors de nos consultations de groupe ou encore sur Facebook, des problématiques parallèles au programme alimentaire, mais qui gênent votre réussite.

Le plus souvent, vous me parliez :
- de grignotages/envies de sucre,
- de troubles digestifs,
- de rétention d'eau et/ou soucis de circulation associés à de la cellulite,
- de troubles du sommeil,
- de fatigue et parfois même légère dépression...

Ces “parasites de régime” comme j’aime les appeler et qui sont assez courants, ne doivent pas empêcher votre réussite et c’est pour cette raison que nous avons conçu avec les équipes d’Actinutrition cette “boîte d’assistance” à la minceur : ActiBox Minceur Dr Cohen.

Loin de moi l’idée de vous proposer des produits miracle, mais plutôt d’associer 4 produits efficaces pouvant aider votre évolution en parallèle d’un suivi sérieux du programme !

Notre ActiBox contient :
- Actinutrition® MultiFloro : un probiotique multisouches  afin de rééquilibrer la flore intestinale. Ces bactéries qui peuplent notre tube digestif jouent un rôle essentiel dans les fonctions digestives, neurologiques, immunitaires et métaboliques. Prendre 1 gélule par jour, à avaler avec un grand verre d’eau.

- Actinutrition® MultiDétox : ce draineur va vous débarrasser de la rétention d’eau. Il favorise l’élimination de l’eau grâce au thé vert et au cassis et aide les systèmes de détoxification grâce au fenouil. Diluer 20 ml d’Actinutrition Multidétox dans un verre d’eau à prendre le matin et boire environ 1,5 litre d’eau par jour.

-  Actinutrition® Multivitamines : se compose de 11 vitamines (dont la vitamine C), 7 minéraux (dont fer et magnésium) et de Coezyme Q10. Cette cure va réduire la fatigue grâce à la synergie des nutriments essentiels et contient également du chrome qui aide à réguler le métabolisme des glucides et dont réduit les envies de sucre. Prendre 2 gélules par jour de préférence le matin avec un verre d'eau.

-  Actinutrition® Mélatonine 190 : cette hormone contribue à réduire le temps d'endormissement, elle atténue les effets du décalage horaire et limite les pulsions de sucre. L’ajout de vitamine B6 contribue au fonctionnement normal du système nerveux. Prendre 1 comprimé par jour le soir avant le coucher, à avaler avec un grand verre d’eau ou en fin d’après-midi pour les envies de grignotages de fin de journée.

Découvrez sans attendre l’ActiBox Minceur Cohen en cliqant ICI et donnez-nous votre avis !

Lire les commentaires (5)


Canicule : Quels aliments favoriser pour s'hydrater

Posté le 26-juin-2019

Depuis quelques jours c'est l'été et par la même occasion les périodes de canicule sont de retour. Il est donc très important de bien s'hydrater pour éviter les malaises. Pour cela vous pouvez bien entendu boire de l'eau et pour varier les plaisirs pensez à y ajouter des feuilles de menthe, des rondelles de citron ou encore des batonnets de concombre.

Toutefois, vous pouvez également vous hydrater en consommant des fruits et des légumes gorgés d'eau. Pour en savoir plus, le Dr Jean-Michel Cohen partage avec vous ses conseils en vidéo pour bien s'hydrater en période de canicule !

Lire les commentaires (2)


Que choisir au restaurant Italien ?

Posté le 24-juin-2019

Une ambiance chaleureuse, un petit fond musical qui fait voyager et une palette de parfums qui stimule les papilles... on aime tous (ou presque) les restaurants Italiens ! Par ailleurs, on connaît les habituelles pizzas, pastas et l'amour des Italiens pour l'huile d'olive... alors comment bien s'en sortir ?

Pour le repas :

On évite la formule entrée + plat + dessert. Vous pouvez sans problème opter pour entrée + plat ou plat + dessert, mais prendre les 3 rend clairement le repas difficile à gérer et à compenser par la suite !

Pour l’apéritif : 

Quelques olives ou un gressins peuvent passer, mais dès lors que l'on peut éviter un grignotage excessif, c'est parfait !

Pour la boisson : 

Soit vous êtes très sage et optez pour une eau pétillante, un soda light ou un jus de tomate, soit vous vous offrez un verre de vin. Les cocktails, y compris le spritz qui associe un vin pétillant (prosecco) et de l’apérol qui est sucré, sont plus caloriques.

 

Sur la carte on choisit :

1 salade de tomates ou crudités ou un carpaccio (en demandant si possible l'assaisonnement à part) ou 1 gaspacho 

+ 1 de pizza reine, 4 saisons, napolitaine ou 1 assiette de pâtes napolitaines ou bolognaises

OU

1 de pizza reine, 4 saisons, napolitaine ou 1 assiette de pâtes napolitaines ou bolognaises ou une salade plat sans excès de charcuteries grasses ou fromage (en demandant si possible l'assaisonnement à part)

+ 1 salade de fruits ou 2 boules de sorbet

 

A éviter : 

- Les pizzas à pâte épaisse, avec une base crème, avec beaucoup d’ingrédients, à la merguez, au chorizo et pizzas 3 fromages.

- Les préparations marinées dans l’huile.

- Les pâtes en sauce à base de crème, gratinées ou au beurre.

- La bouteille d’huile pimentée (un apport en lipides supplémentaire sur les pizzas).

- Le mascarpone, bombe calorique et les préparations qui en contiennent (tiramisu).

Et n'oubliez pas d'écouter votre corps ! Mangez doucement et si la quantité servie est trop importante, ne terminez pas votre assiette !

Lire les commentaire (0)


10 recettes light pour cet été !

Posté le 17-juin-2019

Ça y est l’été est là et en plus du soleil, nous attendons avec impatience de renouveler un petit peu notre façon de manger. Envie de manger froid, de mettre de la couleur dans votre assiette, de préparer des desserts glacés maison ou encore une boisson rafraîchissante qui change un peu... Vous trouverez votre bonheur dans ce blog !

Et je vous rappelle le fonctionnement pour inclure nos recettes dans vos menus. En haut de chaque recette, vous pouvez lire : « Une portion de cette recette remplace dans mon menu : ...». Il vous suffit de déduire des menus les éléments notés afin de garder l’équilibre et le tour est joué !

Exemple : si une recettes remplace 1 crudité + 5 g de matières grasses + 1 fruit, on supprimera de la journée 1 crudité + 5 g de matières grasses + 1 fruit, pour consommer cette recette.

Testez ces recettes, donnez votre avis, postez vos photos sur les réseaux sociaux #savoirmaigrir et #stopobesite... et surtout régalez-vous !
1- Salade de pastèque à la feta
2- Gaspacho fraîcheur
3- Salade de billes de légumes
4- Salade de pois gourmands aux crevettes et à la menthe
5- Flan de courgettes à la ricotta
6- Terrine au thon
7- Dessert glacé aux fruits rouges
8- Sorbet à la fraise
9- Bâtonnets de petits-suisses glacés enrobés de chocolat
10- Citronnade

Lire les commentaires (4)


Guy Carlier raconte son combat pour perdre 125 kg grâce au Dr Jean-Michel Cohen (Europe 1)

Posté le 12-juin-2019

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous invite à écouter mon dernier passage avec Guy Carlier sur Europe 1 pour parler du livre : Moins 125

Pour l'occasion, j'ai sélectionné quelques bons passages de l'émission : 

La rencontre avec Guy Carlier
[Guy Carlier] : "Quand j'ai rencontré [le Dr Jean-Michel Cohen] dans une émission de radio je lui ai dit qu'il était diététicien pour dames, comme il y a des coiffeurs pour dames, alors que moi j'étais dans la boulimie. Inconnu ! Peut-être pas tout à fait à cette époque... Tu étais là à ma première émission de radio chez Laurent Ruquier, je m'en souviens. Et donc j'étais effectivement à 250 kg.  Donc on n'est pas dans le cadre du régime perdre 3 kg pour aller à la Grande Motte l'été

Donc du coup à priori ça devait pas coller entre nous et puis il m'a sauvé la vie en me faisant rentrer dans une clinique d'addiction et non pas une clinique diététique où il m'a enfermé pendant neuf mois. J'ai pas été un patient très patient !"


L'amitié avec Guy Carlier
[Guy Carlier] :
"On est vraiment devenus amis. Je vais vous en donner la preuve. Vous savez quand vous êtes addict, on va dire à n'importe quoi, vous avez évidemment une angoisse permanente et vous est hypocondriaque souvent mais pas pour la raison qui est en train de vous tuer. C'est à dire que dès que j'avais une petite boule j'appelais Jean-Michel et je lui disais "j'ai un cancer" comme dans le sketch de Coluche du bras droit. Et lui à chaque fois il me répondait quelle que soit l'heure, quel que soit le truc... il me rassurait. 

Et un jour je l'appelle et je lui dit : J'ai une petite boule sur l'épaule...". Il me fait décrire le truc. Là il se fout de ma gueule, tout ça. Et puis on en démystifiant le truc il me rassure. Et puis je sens qu'il est un peu en décalage horaire et je lui dis "t'es peut-être loin ?". Et il me répond je suis juste au mur des lamentations à Jérusalem [...], et là je trouve que c'est une preuve d'amitié, il a le courage de me dire : "bah écoute pendant que je suis là je mettrais un petit papier pour ton cancer du bras droit dans le mur des lamentation".


Les craquages de Guy Carlier
[Guy Carlier] : "En fait le truc c'est qu'on triche tout le temps quand on est dans cet enfer là ! Par exemple : je ne sortais, il me laissait sortir en permission que pour faire "On ne peut pas plaire à tout le monde", l'émission de Marc Olivier Fogiel. Donc j'arrivais... je partais à midi, on faisait un filage complet de l'émission et je rentrais à deux heures du matin après le débrief. 

Et au début, les premiers dimanches [...],  je cherchais l'épicier ouvert la nuit et j'allais acheter des saloperies avant de rentrer. Et je faisait une crise de boulimie avant de rentrer à la clinique. 

La nuit, il y a un film à faire sur les épiceries ouvertes la nuit parce que tu as tous les addicts...."

Lire les commentaire (1)


Les 6 étapes d’un régime

Posté le 10-juin-2019

Bien naturellement, je vous parle souvent de perte de poids, mais, aujourd’hui, j’ai envie d’aller plus loin sur cette notion et vous parler des différentes étapes que l’on est susceptible de rencontrer lors d’un régime. Et petite particularité, je ne vais pas vous parler uniquement en tant que nutritionniste, mais aussi simplement en tant qu’homme qui a déjà dû faire un régime. N’en déplaise à certains, c’est pourtant bien vrai, avoir des connaissances en nutrition est un avantage, mais cela n’empêche pas de prendre du poids !

Je ne cesse de vous répéter que c’est sur la durée que la réussite d’une perte de poids se joue et votre motivation est la première clé de votre réussite ! Je détaille donc pour vous les 6 étapes d'un régime :

1- Le bon moment : 
Il est vrai de penser qu’il y a des moments où l’on est plus disposé à débuter un régime. Un stress intense, un événement douloureux, un traitement médical lourd, l’arrêt du tabac… autant de paramètres qui font mauvais ménage avec un début de régime. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit de freins, mais qu’il faut se laisser un petit peu de temps pour les digérer afin de trouver en soi les ressources pour s’investir dans un programme pour sa santé !

2- Le déclic : 
Quand c’est le bon moment, il y a un déclic en vous... un événement que vous vivez, une remarque, un reflet de vous dans un miroir, un bilan médical inquiétant, une photo de vous… chacun a son propre déclic personnel qui va vous faire dire d’un moment à l’autre je ne peux plus continuer comme ça, je me prends en main ! Ce déclic est votre force, cette petite chose à garder en tête pour booster la motivation qui sera votre moteur tout au long de la perte de poids.

3- Le début : 
Fort de votre motivation, vous débutez le programme sérieusement et les résultats sont rapidement très encourageants ! Ces résultats renforcent encore votre motivation et c’est un cercle vertueux dont la seule limite est de vouloir aller trop vite. A cette étape, il ne faut pas manger moins que ce que l’on vous propose.

4- La stagnation : 
C’est une étape difficile moralement car on se dit naturellement que l’on fait des efforts qui ne payent pas, ce qui met votre motivation à rude épreuve. Pourtant cette étape est quasi inévitable pour 2 raisons. La première est qu’en perdant du poids, votre dépense énergétique va diminuer et cela se couple au fait que votre organisme s’est habitué à cette nouvelle alimentation et donc se met naturellement en épargne afin de se protéger. La deuxième est qu’à cette étape, vous avez souvent pris vos marques dans le programme et avec cela quelques libertés d’assaisonnement, de choix d’aliments… qui finissent par compter !

5- Booster les dépenses : 
Il faut inverser la tendance en boostant les dépenses et cela passe par l’activité physique, la marche par exemple est un bon choix. Au démarrage, cela sera probablement difficile, mais encore une fois les bénéfices ressentis vous boosteront, soyez persévérant(e) ! Et c’est pour cette raison que la prise des mensurations est importante dans le programme. Dans ces périodes le chiffre sur la balance va peut-être peu diminuer, mais vous allez vous affiner !

6- Plaisir et convivialité : 
Recentrez-vous sur la structure et variez les menus ! Parce que la lassitude est un gros ennemi des régimes. Sans plaisir, vous ne tiendrez pas et c’est bien normal. Pensez à vous aider de « Ma fabrique à menus » et surtout utilisez les recettes du programme et même de temps en temps les équivalences plaisir. Cuisinez, trouvez vos recettes préférées et organisez-vous en préparant en avance certains repas que vous partagerez avec toute la famille. Vous ne devez pas vous sentir puni(e).

Dès que l’on a changé vraiment sa façon de manger, que cela devient naturel et que l’on ne se sent plus au régime, c’est gagné ! 

Vous vivrez probablement comme moi ces étapes et se dire que c’est normal, ne pas le vivre comme un échec et toujours revenir vers votre nouvelle alimentation est la clé de votre réussite. Faites-moi confiance !!!

Lire les commentaire (1)


Quelle salade choisir au supermarché ?

Posté le 4-juin-2019

Les pauses déjeuner express poussent souvent vers la restauration rapide et les grandes surfaces ont, à ce titre, développé une gamme de produits à emporter assez importante. Les salades composées et crudités en sauce connaissent ainsi un franc succès grâce à l’image minceur dont elles bénéficient.

COMMENT LES CHOISIR ?
La liste d’ingrédients la plus courte sera la meilleure afin de minimiser surtout les additifs. Les épaississants, émulsifiants... sont inutiles dans de simples crudités en vinaigrette, par exemple. On surveille la qualité de la sauce et des graisses utilisées. Si la sauce est servie à part afin de doser la quantité, c’est un point positif! On privilégie les produits qui ne dépassent pas 10 % de lipides, soit 2 cuillerées à café d’huile. On évite les ingrédients clairement identifiés comme gras et constitués principalement de graisses saturées, néfastes en excès pour le système cardio-vasculaire : les lardons ou les autres charcuteries grasses, la viande ou le poisson pané, les croûtons industriels, les salades «trois fromages»...
• Misez sur la qualité des ingrédients : un filet plutôt qu’une viande traitée en salaison, fromage plutôt qu’une préparation fromagère...
• S’il s’agit d’une salade composée, le volume alimentaire doit être suffisant pour vous rassasier. En plus des crudités, ne négligez pas les féculents, ni les protéines importantes pour la satiété et souvent écartées par les industriels en raison de leur coût.

LES CONSEILS DE CONSOMMATION
• Il reste préférable d’éviter cette consommation au quotidien pour des raisons de qualité, d’apport en sel, mais également de budget.
• Pour les crudités seules, on surveille la quantité consommée : 100 à 150 g maximum, et on limite les graisses du reste du repas.
• Pensez toujours à avoir dans votre salade un féculent ou bien accompagnez-la d’un morceau de pain de qualité. Couplée aux fibres des légumes et aux protéines, cette source de glucides complexes est indispensable pour éviter les fringales dans l’après-midi. Ne la négligez pas.
Les recettes à la mayonnaise comme la rémoulade, les sauces César et cocktail doivent être consommées de manière plus occasionnelle.
• Enfin, pensez aux produits nature sans sauce, vendus avec les salades en sachet. C’est une bonne option pour doser vous-même l’assaisonnement.

QUE PENSER DES SALADES REPAS ?
Riches en légumes, les salades s’affichent comme le bon choix à l’heure du déjeuner. Nous aurions aimé vous proposer un choix de salades parmi les jolis packagings colorés que vous trouvez, la plupart du temps, en rayon, mais notre constat est tel que l’équilibre comme la qualité des recettes ne nous a guère séduits :
• Les produits trouvés ne contiennent jamais suffisamment de protéines. La liste des ingrédients met en oeuvre toujours moins de 20% de la recette sous forme de viande, de charcuteries, de poisson ou oeufs. Les viandes étant la plupart du temps traitées en salaison.
La quantité de lipides est souvent autour de 10%, ce qui est important selon le poids d’une portion, bien que les huiles utilisées soient pour la plupart bien choisies.
Les féculents sont soit omniprésents au détriment des légumes, soit insuffisants.
La quantité proposée n’est pas toujours satisfaisante pour un plat principal, et donc pour rassasier suffisamment, surtout couplé à un manque de protéines.
Les packs proposés avec dessert ajoutent à cela un laitage ou une crème dessert plutôt gras et sucrés, et un biscuit, voire un morceau de brioche.
Les additifs y sont plutôt nombreux.

Ainsi, le meilleur choix quand le temps presse est d’acheter directement des tomates cerises, des mini-carottes, des pointes d’asperges, un jambon bien sélectionné ou un poisson en conserve, une petite boîte de maïs, un morceau de baguette fraîche. Et de choisir un dessert facile à transporter ou un fruit frais.


Extrait : Télépoche

Lire les commentaire (1)


Comment l'agroalimentaire favorise les mauvais ingrédients

Posté le 3-juin-2019

J’ai décidé aujourd’hui de vous parler d’une marque de biscuits en particulier, mais en réalité, mon « coup de gueule » du jour vous parle des tromperies industrielles !

Tout simplement parce que les marques savent se créer une image que notre cerveau intègre pleinement. Ainsi, si le packaging du produit et le marketing autour du produit nous vantent la qualité, un produit traditionnel... Nous avons simplement envie d’y croire.

Pourtant, les Membres que vous êtes devenus, savez qu’il faut aller plus loin que la promesse de l’emballage.  L’industrialisation et  la production à grande échelle à tendance à tirer la qualité vers le bas afin de tirer les marges vers le haut. Ainsi sans s‘en rendre compte, certains produits changent !!!

- L’astuce est souvent de regarder la liste des ingrédients dans laquelle les aliments sont classés par ordre décroissant. Le 1er ingrédient est donc l’élément majoritaire de la recette.
- Ensuite, fuyez les longues listes d’ingrédients qui contiennent souvent des additifs en pagaille qui relèvent plus de la chimie que de la cuisine.
- Evitez les produits qui contiennent des sirops de sucre (sirop de glucose-fructose, sucre inverti…). On préfère du vrai sucre !
- L'huile de palme durable ou non qui est riche en graisses saturées, on évite !

Toutes ces modifications ne sont pas sans conséquences sur notre comportement alimentaire et notre santé et imposent d’apprendre à sélectionner habilement ses aliments plaisir.

Et comme les aliments plaisirs que sont les biscuits doivent rester occasionnels, pourquoi ne pas opter pour une simple recette maison ou une recette du Programme Savoir maigrir.

Vous comprendrez mieux en regardant ma vidéo sur le sujet : “Pourquoi l’industrie alimentaire favorise les mauvais ingrédients”.

Lire les commentaire (1)


41 - 50 de 1439
  • «
  • 1 - 10
  • 11 - 20
  • 21 - 30
  • 31 - 40
  • 41 - 50
  • 51 - 60
  • 61 - 70
  • 71 - 80
  • 81 - 90
  • 91 - 100
  • 101 - 110
  • 111 - 120
  • 121 - 130
  • 131 - 140
  • 141 - 144
  • »

Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Pour vous tenir informé, ajoutez la page Savoir Maigrir à vos cercles sur Google+

Besoin d’aide ?