En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
  • Accueil
  • Jean-Michel Cohen
  • Méthode de coaching

Blog de Jean-Michel Cohen


Le blog Jean-Michel Cohen est un espace d’information privilégié dédié exclusivement aux participant(e)s du programme Savoir Maigrir sur Internet. Le blog Jean-Michel Cohen est mis à jour par Jean-Michel Cohen lui-même. Il profite de ce support pour vous informer au quotidien de toutes ses interventions média et des nouvelles recherches en nutrition. Ne manquez plus aucun scoop grâce au blog Jean-Michel Cohen. Le blog Jean-Michel Cohen est une rubrique incontournable du programme de perte de poids.

Jean-Michel Cohen, qui apparaît régulièrement sur le petit écran et sur les ondes radio, est bien connu pour parler vrai et ne pas mâcher ses mots. Il vous livre ici des conseils nutritionnels et vous aide à décoder l’information alimentaire. Il fait notamment le jour sur les étiquettes des produits de la grande distribution et les dangers que peuvent représenter la consommation de certains aliments sur le long terme.


Les différentes formules du petit déjeuner

Posté le 12-aout-2019

Le petit déjeuner est le premier repas de la journée qui, comme son nom l'indique, vient rompre le jeûne de la nuit. Ce repas fait partie des habitudes culturelles et est susceptible de beaucoup varier d'un pays à l'autre.

Un petit déjeuner équilibré doit représenter 20 à 25% des calories quotidiennes et doit contenir :
- une boisson : eau, café, thé, infusion. On reste simplement vigilant sur l'ajout de sucre et les dosettes variées et autres cappuccinos parfois très sucrés.
- un produit céréalier : pain, biscottes, flocon d'avoine...
- une petite portion de matières grasses : beurre, purée d'oléagineux... et éventuellement un petit ajout sucré : confiture, miel...
- une portion de protéines ou un produit laitier
- un fruit frais idéalement

A partir de cette base, je vous propose aujourd'hui d'analyser 3 grands types de petit déjeuner possibles :
- A la française : C'est le classique pain/beurre/confiture qui est assez bien équilibré à la simple condition de doser les quantités. Il est intéressant de bien choisir son pain et privilégier un produit de boulangerie si possible complet afin d'augmenter les fibres et donc le rassasiement. Un fruit frais et un laitage ou une petit portion de protéines en complément sont parfaits pour favoriser un bon rassasiement. Et parce que les viennoiseries font partie de notre patrimoine culinaire, on peut bien sûr s'accorder une viennoiseries plaisir le week-end par exemple, en utilisant la liste des Equivalences plaisir.

- A l'Américaine : Dans les habitudes Américaine, le petit déjeuner est plus consistant car s'ensuivra une pause déjeuner plus tardive et plus rapide. A base de protéines : oeufs OU jambon favorise la satiété, les pancake remplacent souvent le pain, ce qui est raisonnable si on les consomme bien nature et non beurrés ou sucrés. Sur la base de notre programme, un petit déjeuner salé est tout à fait possible ! N'hésitez pas à utiliser les équivalences ou même si vous aimez le modèle Américain, à passer en formule brunch.

- Formule céréales : Les campagnes marketing étant bien rodées, beaucoup pensent qu'un petit déjeuner à base de céréales est un choix idéal ! Pourtant, il existe une rayon céréales très variées, et mise à part certains produits basiques comme les flocons d'avoine qui sont d'excellente qualité, la plupart des céréales se démarquent par un excès de sucre ajouté ! Alors si l'on ajout en plus un grand verre de jus de fruit, tout est réuni pour faire monter la glycémie en flèche ! De temps en temps en dépannage, par gourmandise, pourquoi pas, mais surtout pas en base quotidienne pour votre petit déjeuner et celui de vos enfants.

- Pas de petit déjeuner : Oui bien sûr, c'est possible ! Si cela fait partie de vos habitudes et que vous le vivez sans fringale ni baisse d'énergie, continuez et dans ce cas optez pour notre formule sans petit déjeuner.

Vous avez maintenant toutes les clés pour débuter vos journées de la meilleure façon !

Lire les commentaires (4)


DANS LE FRIGO DE... Alex Goude (article du magazine Closer)

Posté le 6-aout-2019

Pour les people comme pour nous, il n’est pas toujours facile de remplir son frigo avec des produits sains. Le Dr Jean-Michel Cohen est donc allé ouvrir la porte du réfrigérateur des stars. Cette semaine, c’est au tour de l’animateur Alex Goude *, qui a visiblement des progrès à faire...

LA MOUSSE AU CHOCOLAT
« On l’a beaucoup décriée. Or elle affiche 356 kcal pour 100 g alors que le chocolat en apporte 540. C’est un produit gourmand sympa, dont la composition nutritionnelle est plus intéressante que celle du chocolat : elle contient du blanc d’oeuf, donc plus de protéines. Elle représente une bonne option pour le dessert, à condition de se limiter à 50 g, ce qui n’est pas le cas d’Alex qui, lui, mange le pot entier ! »

LA PASTÈQUE
« Un produit sans grand intérêt, car elle est si riche en eau qu’elle dilue tous ses nutriments. »

LES GNOCCHIS AU FROMAGE
« Alex peut consommer le paquet de 500 g à lui tout seul. C’est un produit industriel transformé, pratique à donner aux enfants, car il se prépare rapidement et apporte de l’énergie. Il faudrait toutefois modérer la portion : 100-150 g par personne. Je ne suis pas fan non plus de la garniture au fromage. Il vaut mieux manger des gnocchis nature. »

L’EAU PLATE
« C’est le produit idéal pour s’hydrater. Je note que le frigo d’Alex en contient beaucoup, c’est bien. »

CRÈME GLACÉE CHUNKY MONKEY
« C’est la mode des glaces vegan. Celle-ci est une horreur en termes de composition : eau, sucre, huile de coco (qui mérite le même traitement que l’huile de palme), purée de banane, sirop de glucose, noix... Qualifier ce produit de glace est honteux : une glace doit être fabriquée à partir de lait ou de crème. En mélangeant du sucre avec de la graisse, ce produit offre la consistance d’une glace... avec des mauvais ingrédients. C’est pourri et ultracalorique ! »

LES FRUITS ROUGES
« Ils sont très bons pour la santé, car ils contiendraient beaucoup d’antioxydants, protecteurs de nombreuses maladies. Les framboises et les myrtilles contiennent des anthocyanes qui renforcent la résistance des vaisseaux capillaires. »

LE TARAMA
« C’est une horreur nutritionnelle, même si la marque choisie est plutôt correcte. Premier ingrédient : de l’huile ! Ensuite, les oeufs de cabillaud ne représentent que 25 % de l’ensemble, ce qui est faible. Ensuite, on trouve de l’eau, de la chapelure, de la semoule de blé dur et une kyrielle de conservateurs, de gélifiants et de colorants. En outre, sa valeur calorique est supérieure à celle du foie gras avec 567 kcal/100 g ! »

LE COLA
« Malgré la réputation sulfureuse des colas, le seul problème des colas light réside dans les édulcorants qu’ils contiennent. On se demande si une surconsommation d’édulcorants n’entraînerait pas une augmentation de l’appétit vers les produits gras. Il est toutefois préférable de boire du cola allégé plutôt que du cola normal qui, comme tous les sodas, contient 12 g de sucre pour 100 ml, soit 3 carrés de sucre par verre. Avec un cola light, il faut se limiter à 2 canettes par jour. »

LE MAÏS
« C’est un produit intermédiaire entre les légumes et les céréales. Il est plus riche en sucre que les légumes. Il faut donc le manger avec modération, 150 g par repas maximum. »

LE BABYBEL
« Alex en achète pour son fils, Elliot. Pourquoi pas ? Les enfants doivent consommer des produits laitiers pour avoir du calcium et des protéines. Le Babybel peut remplir cette mission. Et c’est un produit à l’apport calorique raisonnable, comparable à celui du camembert, 30 % en dessous de celui du comté ou du gruyère par exemple. »

LE JUS D’ORANGE
« C’est la fausse bonne idée. On vante son apport en vitamine C. Or cette vitamine se trouve à peu près partout dans l’alimentation. Dans de nombreux jus d’orange, il s’agit de vitamine C ajoutée. Il faut rappeler que le jus d’orange, c’est 9 g de sucre pour 100 ml, ce qui équivaut à 2,5 carrés de sucre. »

LE DIAGNOSTIC DU DR COHEN : "Dans le frigo d’Alex, la gourmandise l’emporte nettement sur la raison"
Même si un ange essaie de dominer le diable qui est en lui, on voit au travers de sa sélection alimentaire qu’Alex est soit un papa, soit un grand adolescent. Il se gave de fromage pasteurisé insipide, mousse au chocolat, maïs, jus d’orange. Et puis, sa raison le rattrape et il mange des fruits. Le seul vrai bon point de ce frigo, c’est l’eau !

CE QU’EN PENSE ALEX : "J’ignorais que le tarama était une telle horreur nutritionnelle"
J’ai bien compris qu’il ne fallait plus acheter de glace Chunky Monkey ni de jus d’orange, ce qui m’a beaucoup surpris, car je pensais que c’était bon pour ma santé et celle de mon fils ! Et j’ignorais totalement que le tarama était une telle horreur nutritionnelle ! Je vais désormais préférer le tzatziki, comme le conseille Jean-Michel. Mais ce que je retiens surtout, c’est que j’ai toujours le droit de manger de la mousse au chocolat… et des gnocchis !


* Metteur en scène de la pièce Ménopause, au théâtre de la Madeleine (Paris 8e) jusqu’au 7 septembre, et du show interactif Adri1 - Le piano perd les pédales, au Grand Point Virgule (Paris 15e), dès le 8 septembre. Côté télé, Alex Goude sera aux commandes de l’émission Ensemble, c’est mieux, sur France 3, dès le 2 septembre.


SOURCE : MAGAZINE CLOSER
RÉALISATION : STÉPHANIE PIC

Lire les commentaires (2)


5 fromages à salade décryptés par le Dr Jean-Michel Cohen

Posté le 5-aout-2019

Les salades composées sont de grands classiques de la saison estivale. Toutefois, contrairement à ce que l'on pense, préparer une salade composée n'est pas toujours gage d'équilibre et de légèreté. Plusieurs paramètres sont à surveiller.Je vais aujourd'hui vous parler du fromage qui est un ingrédient régulièrement intégré dans les salades pour apporter de la gourmandise. 

Les industriels ont d'ailleurs créé une large gamme de fromages en portions individuelles, en dés, en copeaux... rien de plus simple et tentant ! Le fromage est une source de protéines associées à un taux de lipides variable. On restera vigilant sur la teneur en sel du fromage qui est significative.

Je vous propose une analyse de quelques produits phare du rayon :
- Les crottins de chèvre/de chavignol : Avec 297 kcal/100 g et 23% de MG, ce produit traditionnel est parfaitement portionné (60 g) pour remplacer une portion de viande de temps en temps.
- La mozzarella : le choix est vaste ! Pour un produit de qualité, on préfère la vraie mozzarella di buffala, préparée au lait de bufflonne. La mozzarella avec sa texture fraîche et humide bénéficie d'une image de fromage light, pourtant avec 272 kcal/100 g et 24% de lipides, elle est comparable au produit précédent. Surveillez la quantité consommée car 1 boule vendue dépasse souvent les 100 g.
- La feta : On atteint 280 kcal/100 g et 24% de lipides ce qui reste raisonnable. Mais, on prend surtout soin d'éviter les bocaux à l'huile qui pénètre facilement ce fromage sec et vient l'enrichir significativement. Et méfiez-vous des fromages type ail et fines herbes pour salade qui peuvent dépasser les 35% de matières grasses.
- Mimolette et gouda en dés : on se rapproche là typiquement d'un produit industriel qui a fait primer l'aspect du produit sur la qualité. On est loin d'un gouda traditionnel et la présentation fait flamber le prix au kilo. On atteint 341 kcal/100 g et 27% de lipides. Même si le produit est aussi plus riche en protéines, on reste vigilant sur la quantité consommée car le paquet dépasse les 100 g.
- Le parmesan : Un fromage traditionnel, une jolie composition et une grande richesse en calcium, mais tout de même 402 kcal/100 g... un produit à vraiment doser !

Pour conclure :
Il est tout à fait possible de mettre du fromage dans une salade en préférant un produit traditionnel, de qualité, et en dosant. On compte 20 à 30 g pour remplacer une portion de fromage (si la salade contient aussi une viande, un poisson ou des œufs) et 50 à 60 g s'il n'y a pas d'autres protéines dans la salade.

La salade doit toujours contenir une belle portion de légumes d'au moins 250 g et pour contrebalancer le fromage, on optimise la qualité des matières grasses du repas en assaisonnant avec une cuillerée d'huile végétale riches en graisses insaturées : noix, noisette, lin, colza...

Pain ou féculents viendront compléter ce repas équilibré et jouez à volonté avec les fines herbes, épices, ail, oignons...
Bon appétit !

Lire les commentaires (2)


Gérer son poids tout en profitant des vacances

Posté le 29-juillet-2019

L'été 2019 bat son plein et vous savez bien que vacances riment avec détente, convivialité, festivités et leur lot de tentations. Nous sommes donc à un moment tant attendu, mais aussi crucial !

Que vous soyez en pleine période de perte de poids (et vous ne souhaitez pas anéantir vos efforts !) ou que vous soyez déjà stabilisée et comptez bien le rester, voici mes conseils :

Si vous êtes en cours de perte de poids
Votre objectif de vacances n'est pas forcément de perdre du poids mais de ne pas en prendre. Si votre poids reste stable, il vous sera plus facile de reprendre votre programme minceur au retour des vacances.

En pratique :
- Si vous vous basez sur 3 repas, essayez de garder la base habituelle du petit déjeuner, en utilisant de temps en temps une équivalence plaisir pour intégrer par exemple une viennoiserie simple.
Ensuite, utilisez la formule 50/50 : à l'un des 2 repas principaux vous ferez attention à votre ligne et à l'autre repas, vous vous autoriserez un repas plaisir.

Au menu du repas diététique : des crudités et des légumes cuits sans matière grasse, de la viande maigre ou du poisson grillé, pas de fromage mais un laitage maigre, pas de pâtisserie mais un fruit.

Pour gérer le repas plaisir : choisissez deux plats plaisir sur trois, au-delà, vous serez dans l'excès. Par exemple si vous faites un repas composé de charcuterie, d'un plat en sauce, prenez une salade de fruit en dessert, si vous préférez vous réserver un dessert plaisir, soyez sérieuse en entrée ou pour le plat. Suite à un repas 100% plaisir, gardez un réflexe des formules de rattrapages et ne dépassez pas 2 verres d'alcool par jour.

- Si vous changez de rythme en vacances et si vous vous levez plus tard, n'hésitez pas à opter pour une formule basée sur 2 repas et une collation. C'est le cas du brunch ou de la formule déjeuner léger. Demandez conseil à votre diététicienne avant votre départ.

Si vous êtes stabilisée et ne souhaitez pas reprendre de poids 
L’arbitrage du 50/50 est parfaitement adapté ! Aidez-vous de nos Fiches pratiques pour gérer les repas à l'extérieur.

Et dans tous les cas :
- Augmentez l'activité physique :
la période s'y prête parce qu'il fait beau, que vous avez beaucoup de possibilités et du temps ! Cela compensera un petit peu les surplus caloriques.
- Pesez-vous toutes les semaines : les vêtements sont plus légers et on se sent plus léger moralement.... donc on ressent moins les prises de poids. Essayez de vous peser une fois par semaine en emportant la balance ou à la pharmacie afin de redresser la barre si besoin et optimiser votre gestion !

Et surtout, passez de bonnes vacances !

Lire les commentaire (0)


Petit tour du monde des restaurants, ce qu'il faut choisir.

Posté le 25-juillet-2019

Bonjour !

Pendant les vacances vous allez certainement vous offir quelques petits plaisirs en sortant au restaurant. Voici quelques conseils pour éviter que l'addition se retrouve sur la balance !

 

Dans un resto japonais, il faut faire attention car l'adaptation des plats à la mode européenne a quelque peu transformé la cuisine traditionnelle japonaise. Regardez, et apprenez à faire les bons choix !

 

Au restaurant chinois, on peut trouver de la friture, des grillages, des soupes... Là aussi, il suffit de faire les bons choix pour se faire plaisir sans que l'addition ne pèse sur la balance

 

Sachez avant tout que les tacos vendus en France dans ces fast-food spécialisés n'ont rien à voir avec les tacos mexicains originaux. Là, on est dans le challenge... Alors voici comment gérer cela.

 

La pizza, tout le monde aime ça. Les pâtes, c'est un peu la même chose mais comment faire pour ne pas en faire une bombe calorique. Suivez les conseils du Dr Jean-Michel Cohen !

 

Profitez bien si vous allez au restaurant, et faites les bons choix. Avec tous les conseils qu'on vous donne au quotidien plus ces vidéos, vous devriez vous en sortir !

Très bonnes vacances !

Lire les commentaires (5)


En quête du «summer body» : neuf conseils pour maigrir

Posté le 24-juillet-2019

Ce qu’il faut manger ou pas et comment : voici neuf conseils pour maigrir cet été.

En quête du « summer body » pour s'exposer à la plage ? Pour certains, ça passe par la perte de quelques kilos. Évitez l'alcool, préférez les fruits, oubliez les sauces… voici neuf conseils pour maigrir, en mangeant correctement.

1. Ne zappez pas le petit-déj ! Il ne doit pas uniquement être constitué d'une tasse de café. « Favorisez plutôt du fromage blanc/nature avec un peu de miel ou de fruits secs. Évitez de le sucrer ! Optez pour du pain complet ou aux céréales plutôt que du pain blanc ou de mie. Les protéines telles que le jambon, les œufs ou un peu de fromage permettent d'avoir une bonne énergie », conseille le docteur Jacques Fricker, médecin nutritionniste.

2. Oubliez le jeûne. « Ne jeûnez pas une journée entière », martèle le nutritionniste Jean-Michel Cohen. Il est préférable de prendre trois repas par jour. Manger en trop grande quantité d'un coup favorise le stockage des calories, et peut même se révéler dangereux sur la route.

3. Maîtrisez les fringales. Plutôt que de vous ruer sur les barres chocolatées à la machine à café, « pensez aux fruits », indique Jacques Fricker. Pomme ou banane combleront parfaitement vos petits creux.

4. Oubliez les sauces. « Mettez de côté le ketchup et la mayonnaise », propose Jean-Michel Cohen. Préférez les épices et fines herbes qui donnent du goût… sans apporter de calories.

5. Abusez des légumes. Haricots verts, salade, carottes, petits pois… « Avoir un apport de légumes quotidien, même en conserves ou surgelés, est primordial », assure Jacques Fricker. Petit rappel : les pommes de terre ne comptent pas.

6. Traquez les faux amis. « Choisir du poisson à la carte d'un restaurant ne veut pas forcément dire que vous mangez light », résume Jean-Michel Cohen. Tout dépend du mode de préparation. Une brochette de poulet vaut mieux qu'un pavé de saumon noyé sous un beurre blanc. Et non, ce n'est pas parce que vous avez pris du poisson que vous pouvez vous rattraper sur le dessert !

7. Limitez le fromage et le pain. Pour certains, il est difficile de s'en passer. Mais « limitez-vous à un (petit) morceau », recommande Jacques Fricker

8. Prenez votre temps ! « Manger rapidement fait grossir », rappelle Jean-Michel Cohen car on continue à avaler des aliments alors que votre cerveau n'a pas encore eu le temps de vous dire que vous êtes à satiété.

9. Réduisez l'alcool. C'est peut-être le plus difficile en cette période estivale où apéros et rosé coulent à flots. Mais il est fortement recommandé de réduire sa consommation d'alcool pour les deux nutritionnistes… Particulièrement les cocktails qui allient sucres et alcool tel que le Spritz. Et n'oubliez pas que la bière, c'est de l'alcool. Enfin, bannissez les biscuits apéro qui sont tous gras et addictifs. Picorez plutôt des tomates cerises, radis et mini-carottes. En plus, ça boostera votre score pour le conseil n°5 !


Article du journal Le Parisien
Par Meryl Bosco

Lire les commentaires (2)


Dans le frigo de... Ariane Brodier (article du magazine Closer)

Posté le 16-juillet-2019

Pour les people comme pour nous, il n’est pas toujours facile de remplir son frigo avec des produits sains. Le Dr Jean-Michel Cohen est donc allé ouvrir la porte du réfrigérateur des stars. Cette semaine, l’actrice et humoriste Ariane Brodier est la première invitée du plus célèbre des nutritonnistes français.

LE BEURRE
« Complètement tabou d’habitude, il est très important pour les femmes qui allaitent : elles ont besoin de calories (entre 2200 et 2600 par jour) pour pouvoir produire le lait à fournir à leur enfant. Ces calories sont faciles à trouver dans les matières grasses. Le beurre présente un autre intérêt : il contient de la vitamine D et un peu de vitamine A. »

LES PURÉES DE LÉGUMES MAISON
« C’est une excellente idée : il est très important d’alimenter les enfants avec des produits “propres”. Si les adultes peuvent supporter d’ingérer des aliments contenant des résidus de pesticides, les enfants et les femmes allaitantes doivent impérativement manger le plus “bio” possible. Proposer à ses enfants des légumes du jardin, cultivés sans pesticides, est donc vivement recommandé. »

LE FENOUIL
« Ariane en mange, car on lui a dit que cette herbe favorisait la production de lait. Le fenouil est diurétique et aide donc à éliminer les liquides du corps. »

L’ABRICOT
« L’abricot est intéressant, car il apporte, comme tous les caroténoïdes (produits qui ont une couleur orangée ou rose), de
la vitamine A, la vitamine de la peau et de la vision crépusculaire. Pour avoir une belle peau, il faut s’assurer des apports
suffisants en vitamine A. »

LE PRODUIT INATTENDU : LE CONTOUR DES YEUX
« Ariane a raison de mettre son anticernes (Optim-Eyes, Contour des yeux, Laboratoires Filorga, NDLR) au frigo : conservées au frais, les crèmes anticernes provoquent un effet tensio-actif sur la peau. »

LES PETITS-SUISSES ET LES FRUITS
« Pour le dessert, Ariane propose à son fils un petit-suisse avec des fruits frais ou de la confiture de fruits maison : c’est parfait et intelligent. D’abord parce que les enfants ont eux aussi besoin de calcium. Et puis, parce qu’ajouter un fruit plutôt que du sucre permet de leur apporter des minéraux et des nutriments. »

LE POULET
« La viande de poulet est un produit maigre par excellence, même s’il existe des différences selon les morceaux : le blanc est très maigre et riche en protéines, la cuisse et le haut de cuisse sont plus gras, et l’aile est encore plus grasse et pas chère, raison pour laquelle elle est utilisée par les fast-foods. Je recommande d’opter pour les produits Label Rouge. Sachez aussi que la pintade est moins grasse que le poulet. »

LA MOUTARDE
« C’est un produit relativement gras : 161 kcal/100 g, avec 12 g de matière grasse pour 100 g. Mais ce n’est pas très grave, car on n’en consomme en général que quelques grammes. »

LE BRIE
« Ce fromage est intéressant pour sa teneur en calcium, environ 400 mg pour 100 g de produit. »

LE LAIT MATERNEL
« Le lait maternel offre la plus belle composition de lait pour un enfant. Mais on arrive aujourd’hui à faire des laits industriels maternisés quasiment identiques. Il faut savoir que la succion de l’enfant sur le téton change la composition du lait selon ses besoins. Par exemple, si l’enfant manque de certains acides gras, il va transformer la nature du lait de sa maman. »

LES OEUFS
« Mélange de nombreux minéraux, de magnésium, de fer, de vitamine A, de vitamine D, de vitamine E, des protéines très haute valeur biologique, l’oeuf est un produit rassasiant et complet, absolument remarquable. Les études ont montré que consommer des oeufs n’avait que peu d’influence sur les montées de cholestérol. »

LE DIAGNOSTIC DU DR COHEN : “Ariane a tout bon !”
De nombreux fruits et légumes, des protéines maigres, des matières grasses laitières, dont elle a besoin car elle allaite, le frigo d’Ariane est très équilibré. Il contient des produits bios maison, parfaits pour ses enfants, mais aussi des produits plaisir, comme sa confiture maison. Ariane a tout bon ! »

CE QU’EN PENSE ARIANE : “Manger bio et local est important pour nous”
Je m’intéresse beaucoup à l’alimentation, surtout maintenant que j’allaite ma fille. J’ai la chance d’avoir un potager qui me sert pour préparer les purées de mon fils et les confitures. Nous essayons de manger le plus possible bio et local. J’ai appris beaucoup en dévoilant le contenu de mon frigo à Jean-Michel. Je sais désormais que le persil ne stoppe pas la lactation, ou que les poivrons contiennent plus de vitamine C que les kiwis ! Jean-Michel m’a confirmé que les desserts petits-suisses + fruits étaient parfaits pour mon fils, tout comme les purées maison. C’est un gros boulot, mais je ne me donne pas du mal pour rien ! »

SOURCE : MAGAZINE CLOSER
RÉALISATION : STÉPHANIE PIC

Lire les commentaire (1)


Comment faire le bon choix au restaurant japonais ?

Posté le 8-juillet-2019

Depuis plusieurs années, les restaurants japonais se sont multipliés et font maintenant partie intégrante de nos propositions de repas rapides à emporter. Cette nourriture à base de poissons crus et riz, bénéficie d'une belle image santé ! 

Mais encore une fois, dès qu'un type d'alimentation se vulgarise, certains restaurateurs et même des industriels, transforment et même européanisent les recettes. J'ai donc décidé de vous aider aujourd'hui à faire le tri !

Mes recommandations :
- Le Sushi : produit traditionnel, c'est l'équilibre entre le riz vinaigré et sucré, et le poisson qui fait toute la finesse de la recette. Mais la portion de riz de 30 g environ pèse vite si l'on multiplie le nombre consommé. Une unité compte environ 80 kcal, on évitera de dépasser 8/10 unités.
- Le Maki : plus petit que le sushi, il contient moins de riz et ne dépasse pas 35 kcal/unité. 
- Les bols : ils contiennent une grosse dose de riz, du poisson cru et parfois de l'avocat. En terme d'équilibre et d'apport en acides gras de qualité c'est intéressant, mais les 300 à 400 g de riz ne sont pas négligeables.
- Le riz : la portion proposée dans les menus atteint en général 300 g. Si l'on a consommé en plus des makis ou sushis, on arrive rapidement à un excès.
- La salade de chou et soupe miso : nul besoin de s'en priver !
- La sauce soja ou le wasabi : ils sont tous les deux peu caloriques, vous pouvez les utiliser pour relever vos préparations. La seule limite est lié au fait que ces préparations sont riches en sel.

Privilégiez les préparations simples et évitez les recettes déformées : makis thon mayonnaise, sandwich de sushis frits... toutes ces versions inventées s'éloignent de la tradition et on y perd en qualité ! On évitera les fritures, les brochettes avec fromage, les makis garnis de mayonnaise ou de fromage.

Pour vous aider lors de vos sorties, vous trouverez des conseils détaillés en fonction du type de restaurant choisi dans la rubrique NUTRITION puis BONUS/FICHES PRATIQUES puis "Si j'allais au restaurant ?" de votre espace minceur.

Lire les commentaires (2)


L’ActiBox Minceur Dr Cohen : 4 produits pour faciliter votre perte de poids

Posté le 1-juillet-2019

Cette semaine, c’est OFFICIEL ! L’ActiBox Minceur Dr Cohen est maintenant disponible dans sa version finale ! Et ça, grâce à l’aide de tous les Membres de Savoir Maigrir qui ont participé au Bêtatest. Encore une fois : un grand merci ! 

C’est parti d’une chose simple : vous me confiez au quotidien lors de nos consultations de groupe ou encore sur Facebook, des problématiques parallèles au programme alimentaire, mais qui gênent votre réussite.

Le plus souvent, vous me parliez :
- de grignotages/envies de sucre,
- de troubles digestifs,
- de rétention d'eau et/ou soucis de circulation associés à de la cellulite,
- de troubles du sommeil,
- de fatigue et parfois même légère dépression...

Ces “parasites de régime” comme j’aime les appeler et qui sont assez courants, ne doivent pas empêcher votre réussite et c’est pour cette raison que nous avons conçu avec les équipes d’Actinutrition cette “boîte d’assistance” à la minceur : ActiBox Minceur Dr Cohen.

Loin de moi l’idée de vous proposer des produits miracle, mais plutôt d’associer 4 produits efficaces pouvant aider votre évolution en parallèle d’un suivi sérieux du programme !

Notre ActiBox contient :
- Actinutrition® MultiFloro : un probiotique multisouches  afin de rééquilibrer la flore intestinale. Ces bactéries qui peuplent notre tube digestif jouent un rôle essentiel dans les fonctions digestives, neurologiques, immunitaires et métaboliques. Prendre 1 gélule par jour, à avaler avec un grand verre d’eau.

- Actinutrition® MultiDétox : ce draineur va vous débarrasser de la rétention d’eau. Il favorise l’élimination de l’eau grâce au thé vert et au cassis et aide les systèmes de détoxification grâce au fenouil. Diluer 20 ml d’Actinutrition Multidétox dans un verre d’eau à prendre le matin et boire environ 1,5 litre d’eau par jour.

-  Actinutrition® Multivitamines : se compose de 11 vitamines (dont la vitamine C), 7 minéraux (dont fer et magnésium) et de Coezyme Q10. Cette cure va réduire la fatigue grâce à la synergie des nutriments essentiels et contient également du chrome qui aide à réguler le métabolisme des glucides et dont réduit les envies de sucre. Prendre 2 gélules par jour de préférence le matin avec un verre d'eau.

-  Actinutrition® Mélatonine 190 : cette hormone contribue à réduire le temps d'endormissement, elle atténue les effets du décalage horaire et limite les pulsions de sucre. L’ajout de vitamine B6 contribue au fonctionnement normal du système nerveux. Prendre 1 comprimé par jour le soir avant le coucher, à avaler avec un grand verre d’eau ou en fin d’après-midi pour les envies de grignotages de fin de journée.

Découvrez sans attendre l’ActiBox Minceur Cohen en cliqant ICI et donnez-nous votre avis !

Lire les commentaires (5)


Canicule : Quels aliments favoriser pour s'hydrater

Posté le 26-juin-2019

Depuis quelques jours c'est l'été et par la même occasion les périodes de canicule sont de retour. Il est donc très important de bien s'hydrater pour éviter les malaises. Pour cela vous pouvez bien entendu boire de l'eau et pour varier les plaisirs pensez à y ajouter des feuilles de menthe, des rondelles de citron ou encore des batonnets de concombre.

Toutefois, vous pouvez également vous hydrater en consommant des fruits et des légumes gorgés d'eau. Pour en savoir plus, le Dr Jean-Michel Cohen partage avec vous ses conseils en vidéo pour bien s'hydrater en période de canicule !

Lire les commentaires (2)


31 - 40 de 1436
  • «
  • 1 - 10
  • 11 - 20
  • 21 - 30
  • 31 - 40
  • 41 - 50
  • 51 - 60
  • 61 - 70
  • 71 - 80
  • 81 - 90
  • 91 - 100
  • 101 - 110
  • 111 - 120
  • 121 - 130
  • 131 - 140
  • 141 - 144
  • »

Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Pour vous tenir informé, ajoutez la page Savoir Maigrir à vos cercles sur Google+

Besoin d’aide ?